Colombie : Le nouveau président accueille la blockchain à bras ouverts

Parmi les pays qui accueillent les devises numériques à bras ouverts, nous retrouvons la Colombie. Le pays est en train de faire un grand pas vers la blockchain et les crypo-monnaies.

A mesure que la crypto-sphère continue à se développer, la liste des pays en faveur de l’adoption des actifs numériques et de l’exploitation de la technologie blockchain s’agrandit continuellement. L’un des plus importants est sans aucun doute l’archipel de Malte, dont les autorités ont réussi à convaincre un grand nombre de plateformes d’échange de venir s’y installer. Binance notamment y a été fièrement accueillie par le premier ministre maltais.

Côté Amérique latique, le gouvernement vénézuélien s’est tourné vers le Petro suite à une crise économique paralysante, mais divers rapports mettent en doute le fait que les réserves de pétrole annoncées existent même, ou si la pièce pourrait changer quoi que ce soit. Consultez notre article pour plus de détails sur le Petro.

A l’inverse, en Colombie, les choses pourraient être très différentes.

Le président nouvellement élu, Ivan Duque, a manifesté un vif intérêt pour les technologies de pointe et les responsables à travers le pays sont apparemment très intéressés par les possibilités qu’offre la blockchain et les monnaies numériques.

Une nouvelle façon d’éradiquer la corruption?

Le président Ivan Duque a fait plusieurs remarques notables lors de la conférence ANDICOM tenue chaque année en Colombie.

Selon le journal local El Tiempo, le président Duque a expliqué que son «obsession» en tant que président serait de faire de la Colombie un leader technologique dans la région et en nommant un responsable du gouvernement lié à toutes les questions d’une société numérique.

Le président colombien a fait remarquer que les divers aspects de la blockchain peuvent être utilisés pour surmonter la corruption qui gangrène bon nombre de pays en voie de développement. Le registre de nature distribuée permettrait ainsi de garder un oeil sur les fonds publics.

Mr Ivan Duque a également déclaré que les entreprises du secteur des technologies de l’information et des communications seraient exemptées d’impôts pendant les cinq premières années si elles pouvaient générer un nombre spécifique d’emplois. Ce mandat s’appliquerait vraisemblablement aux sociétés liées à la crypto-sphère et la blockchain.

Avant d’assumer son rôle en Politique, Ivan Duque a travaillé en tant qu’économiste à la Banque interaméricaine du développement (BID) et a exercé en tant qu’avocat.

Certains considèrent son intérêt pour la technologie, les affaires et l’innovation comme une chose très positive pour le pays, tandis que d’autres craignent que son manque d’expérience politique ne nuise aux efforts visant à maintenir l’accord de paix avec les FARC, plongeant le pays dans la tourmente.

D’autres responsables ont également manifesté leur intérêt pour les technologies naissantes telles que la crypto-monnaie et la blockchain. En juin, le sénateur Antonio Navarro Wolff a déclaré que la chaîne de blocs pourrait aider à changer la vie des citoyens en sécurisant le système de vote et en aidant à la gestion des ressources publiques.

Le gouvernement colombien a également mis en place le groupe INNOVA afin d’en apprendre davantage sur la blockchain et de comprendre comment protéger les citoyens qui s’y livrent.

Vous avez aimé l'article ? Notez-le !
0/5

Leave a comment

Copyright 2018 © All rights Reserved.