Comment fonctionnent les transactions dans le réseau du Bitcoin et pourquoi les retards sont possibles?

En cas de paiement ou de réception de bitcoins, les participants à la transaction n’utilisent pas de pièces physiques. Une transaction de crypto-monnaie est un élément de bloc adressable qui est transmis sur le réseau de la crypto-monnaie et ajouté aux autres blocs. Toutes les transactions sont effectuées sur des wallets numériques et fixés dans la blockchain.

La blockchain est un registre public, qui stocke tout ce qui n’est pas susceptible d’être modifié ou falsifié. Toute transaction dans laquelle des pièces numériques sont utilisées devient connue de chaque utilisateur du réseau, puisque l’une des caractéristiques inhérentes de la blockchain du bitcoin est la transparence.

La chaîne de blocs représentée dans la blockchain est formée par les mineurs qui extraient ces blocs. À l’heure actuelle, pour chaque bloc trouvé dans le réseau, le mineur reçoit une redevance de 12,5 BTC. S’il y a besoin d’envoyer des fonds vers un autre wallet, la transaction est d’abord placée dans un stockage spécial – le »mempool », dans lequel elle est vérifiée et insérée dans le bloc. Chaque bloc peut contenir jusqu’à 5 000 transactions simples (avec un petit nombre d’entrées et de sorties) ou 1 Mo de données.

Lors de la création du bitcoin, les mineurs traitaient les transactions très rapidement. Maintenant, lorsque le nombre de participants du réseau a augmenté, le nombre de transactions effectuées a également augmenté. Par conséquent, afin de ne pas faire la queue, et de recevoir rapidement des virements, les participants ont commencé à payer des commissions, dont le montant affecte dans la plupart des cas la vitesse d’ajout d’une transaction au bloc. Plus la commission est élevée, plus les chances que cette transaction soit ajoutée au bloc suivant sont élevées. Le levier principal, qui a guidé les mineurs, n’est pas surprenant, c’est le bénéfice matériel.

Le principe de l’envoi de paiements sur le bitcoin

1. Premièrement, l’expéditeur doit créer une transaction, spécifier le montant et l’adresse du wallet dans lequel les pièces seront transférées
2.
Ensuite, la transaction est envoyée pour confirmation dans le mempool pour traitement par les mineurs.
3.
Après au moins 3 confirmations (6 à l’idéal), une telle transaction est considérée comme valide et les fonds seront disponibles dans le wallet du destinataire.

La rapidité avec laquelle cette transaction est traitée et les pièces de monnaie livrées au wallet du destinataire dépendent du montant de la commission payée et de la quantité de données transmises sur le réseau.

À la fin de l’année dernière, alors que le coût du bitcoin atteignait des sommets historiques, le réseau était confronté au problème de l’évolutivité. Sa bande passante n’était pas suffisante pour un traitement des transactions. Pour obtenir le paiement rapidement, les expéditeurs devaient payer des commissions incroyablement élevées, dont le montant atteignait plus de 40 dollars.

Le mempool était surchargé et les transactions non confirmées pouvaient être suspendues pendant des semaines.

Pour connaître l’état du transfert, il est possible d’utiliser la plateforme

https://blockchain.com, sur le même site, vous pouvez trouver une liste de toutes les transactions non validées: https://www.blockchain.com/ru/btc/unconfirmed-transactions. Cela peut également être fait sur des sites comme Bitaps ou Blocktrail.

Si la transaction pour une raison quelconque est suspendue dans le mempool, elle peut être « poussée » par l’accélérateur ViaBTC. En utilisant ce service, l’utilisateur peut accélérer le processus de traitement du paiement. Pour accélérer, il faut simplement spécifier l’ID de la transaction et entrer le Capcha. Bien qu’à la fin de l’année dernière, il était presque impossible de le faire en raison de l’énorme flux d’utilisateurs. L’efficacité de cette méthode est donc controversée.

Quoi au final?

Puisque le thème de l’extensibilité a été le sujet le plus discuté de l’année dernière, les développeurs de Bitcoin Core, équipe qui développe le bitcoin, ont trouvé une solution à ce problème. Afin d’augmenter le débit, le protocole Segregated Witness a été mis à jour, ce qui a permis d’accueillir plus de transactions dans le bloc.

À ce jour, le volume de transactions Segwit dans le réseau bitcoin a atteint 40%, ce qui ne peut que réjouir la communauté. En outre, après la chute du prix des crypto-monnaie et la fin de l’excitation générale: le mempool a été vidé, et la commission est tombée.

Malgré l’accalmie actuelle, les développeurs de la crypto-monnaie devraient être prêts pour la prochaine vague haussière. Les solutions comme Segwit, ainsi que d’autres développements prévus, aideront le réseau à travailler pleinement dans le futur dans toutes les conditions critiques possibles.

Suivez Decentra sur Telegram!

Vous avez aimé l'article ? Notez-le !
0/5

Leave a comment

Copyright 2018 © All rights Reserved.