La première obligation au monde sur la blockchain a été émise par la Banque mondiale

La Banque mondiale a émis bond-i (blockchain operated new debt instrument), la première obligation au monde créée et gérée à l’aide de la technologie du registre distribué. L’obligation de deux ans a levé 110 millions de dollars australiens. Les investisseurs ont pu pour la première fois soutenir le développement de la Banque mondiale par les transactions blockchain.

N’oubliez pas de nous suivre sur Telegram et de vous abonner à notre Newsletter!

Le 10 août, la Banque mondiale a nommé la succursale australienne de la Commonwealth Bank en tant qu’émetteur d’obligations. Cette nomination a été suivie d’une période de consultations de deux semaines avec les acteurs du marché, au cours de laquelle de nombreux investisseurs clés ont soutenu le projet.

La liste des investisseurs comprend CBA, First State Super, NSW Treasury Corporation, Northern Trust, QBE, SAFA et Treasury Corporation of Victoria. Selon les représentants de la banque, ils continueront à attirer les investisseurs et examiner les demandes et les propositions des participants du marché concernant la nouvelle plate-forme.

L’émission des obligations fait partie d’un plan stratégique plus large de la Banque mondiale. En Juillet 2017, la Banque mondiale a lancé Blockchain Innovation Lab (un laboratoire d’innovation dans la blockchain), dont le but est d’étudier les possibilités de la technologie dans des domaines tels que la gestion des terres, la gestion de la chaîne d’approvisionnement, la santé, l’éducation et la réalisation de paiements transfrontaliers.

Arun Oteh, trésorier de la Banque mondiale, a déclaré:

Je suis très heureux que l’idée de l’obligation bond-i a été aussi chaleureusement accueillie par les investisseurs. Nous avons été particulièrement impressionnés par la façon dont les institutions officielles, gestionnaires de fonds et les banques ont été intéressés par ce projet. Nous avons, sans aucun doute, fait une transition réussie du concept à la réalité, car les gros investisseurs comprennent la valeur de l’utilisation de la technologie blockchain pour l’innovation dans les marchés financiers.

Le succès de ce projet a également été facilité par notre travail de plusieurs années, ainsi que par notre partenariat avec la succursale australienne de la Commonwealth Bank. Je tiens également à remercier nos partenaires, à savoir: King & Wood Mallesons, IHS Markit, Microsoft et Toronto Dominion Securities. Nous continuerons à chercher des moyens d’appliquer les nouvelles technologies afin de rendre les marchés des capitaux plus sûrs et efficaces. »

Les fournisseurs de services pour la plateforme d’obligations sont TD Securities en tant que « fabricant » du marché, IHS Markit en tant qu’évaluateur indépendant, Microsoft en tant qu’expert en encodage et King & Wood Mallesons en tant que conseiller en transactions.

La Banque mondiale émet chaque année entre 50 et 60 milliards de dollars d’obligations pour le développement durable. La banque a 70 ans d’expérience en matière d’innovation sur le marché des capitaux. En janvier 2000, elle a émis la première au monde obligation électronique entièrement intégrée. En tant qu’émetteur fréquent sur le marché du dollar australien, la banque a reçu environ 60 milliards de dollars australiens d’investissements depuis 1986.

Suivez Decentra sur Telegram et abonnez-vous à notre Newsletter!

Vous avez aimé l'article ? Notez-le !
0/5

Leave a comment

Copyright 2018 © All rights Reserved.