On investit, on attend, mais rien ne se passe

Cela peut paraitre étrange, mais il semble que 60% des crypto-monnaies avec les plus grosses capitalisations boursières n’ont toujours pas publié de version opérationnelle du produit – malgré les millions de dollars reçus des investisseurs.

Cette conclusion a été tirée par le personnel de l’entreprise d’analyse Invest in Blockchain après avoir étudié l’activité des développeurs des crypto-monnaies du top 100. Entre autre, les chercheurs ont pris en compte l’état actuel de chacun des projets, leur «feuille de route», ainsi que les fonctionnalités déjà disponibles pour les utilisateurs.

Les analystes ont défini un « produit fonctionnel » comme un produit déjà disponible pour le public et utilisé quotidiennement. Les auteurs de l’étude notent que les développeurs de la plupart des crypto-monnaies ont déjà annoncé la sortie de la version viable de leur produit, cependant, selon la définition des analystes d’Invest in Blockchain, une application décentralisée sans possibilité de réelle utilisation ou sans une base d’utilisateurs active n’est pas un produit professionnel.

Parallèlement aux dApps, les auteurs de l’article ont envisagé d’autres options d’utilisation de la technologie blockchain, telles que les protocoles de paiement et les plateformes de contrats intelligents.

Naturellement, les monnaies telles que le Bitcoin, l’Ethereum, le Ripple (XRP), Stellar, Litecoin et Bitcoin Cash ont déjà lancé des produits largement utilisés dans la vie quotidienne. Un fait intéressant est que la plupart des 40 crypto-monnaies avec des produits prêts à l’emploi ont développé un système de paiement (Bitcoin, Litecoin) ou une plate-forme de contrats intelligents (Ethereum). Les analystes signalent qu’il y a des projets qui ne relèvent d’aucune de ces deux catégories. Le marché décentralisé de prédiction Augur en est un exemple.

Comme déjà mentionné, l’article analytique indique que 40 des 100 plus grandes crypto-monnaies ont déjà publié une version viable de leur produit. Le problème réside dans les 60 start-ups restantes, qui ne sont pas en mesure de démontrer des résultats satisfaisants à leurs investisseurs.

Comme l’a montré une étude récente, les ICOs frauduleuses dont les développeurs ont disparu immédiatement après le premier cycle de financement, ont attiré plus de 100 millions de dollars. Les chercheurs ont insisté sur le fait qu’à l’heure actuelle, il n’est pas évident pour tout le monde de une ICO frauduleuse. Il est encore plus difficile de savoir ce qu’il en est, quant aux start-ups financièrement sécurisées qui continuent à se développer, mais qui n’affichent aucun résultat concret.

Parmi ces 60 entreprises, certaines peuvent encore générer une base d’utilisateurs active, mais elles ont été exclues de la liste Invest in Blockchain car elles ne disposent à ce jour d’un «produit viable». Nous espérons qu’à l’avenir cette liste sera complétée par un grand nombre de projets avec des produits prêts à l’emploi.

Ci-dessous, les crypto-monnaies du top 100 avec un produit déjà fonctionnel :

Bitcoin (BTC) ; Ethereum (ETH) ; Ripple (XRP) ; Bitcoin Cash (BCH) ; Stellar (XLM) ; Litecoin (LTC) ; Tether (USDT) ; Monero (XMR) ; NEO (NEO) ; Binance Coin (BNB) ; Zcash (ZEC) ; OmiseGO (OMG) ; Qtum (QTUM) ; 0x Protocol (ZRX) ; Bytecoin (BCN) ; Decred (DCR) ; BitShares (BTS) ; Steem (STEEM) ; Siacoin (SIA) ; Augur (REP) ; Basic Attention Token (BAT) ; Nano (XRB) ; Golem (GNT) ; Pundi X (NPXS) ; Waves (WAVES) ; KuCoin Shares (KCS) ; Wanchain (WAN) ; Komodo (KMD) ; Ardor (ARDR) ; Huobi Token (HT) ; ZenCash (ZEN) ; PIVX (PIVX) ; Kyber Network (KNC) ; Bancor (BNT) ; Loom Network (LOOM) ; Polymath (POLY) ; Bibox Token (BIX)

Quel est votre projet préféré ? Laissez-nous votre réponse en commentaire 🙂

Suivez Decentra sur Twitter!

Vous avez aimé l'article ? Notez-le !
0/5

7 Replies to “On investit, on attend, mais rien ne se passe”

Leave a comment

Copyright 2018 © All rights Reserved.