Pourquoi comparer le comportement du Bitcoin à celui d’un métal précieux ?

En lisant certains articles il se pourrait que vous ayez aperçu des informations sur le sujet. Des investisseurs importants voient le Bitcoin dépasser les 100 000 $ d’ici une poignée d’années. Aujourd’hui sur Decentra on va vous expliquer les raisons poussant à cette extrapolation.

Suivez Decentra sur Telegram!

Entre ceux qui ont vu le Bitcoin il y a un an comme une bulle spéculative et ceux qui vont voir ce pic à 20 000$ comme le premier pallier d’une longue ascension, on a deux manières de penser bien distinctes.

Cette différence dépend d’un manque d’informations sur l’aspect mathématique du Bitcoin. L’article d’aujourd’hui pourra combler en partie ce manque si vous êtes attentif à son contenu.

Bonne lecture!

La création de rareté.

21 000 000, est-ce que ce chiffre vous parle ?

Voilà pourtant un des premiers facteurs dessinant l’avenir du projet Bitcoin.

Dans le code source du block Genesis propre à la Blockchain de celui-ci apparaît une information importante. Elle donne lieu à une configuration bien précise du consensus de validation sur le long terme.

Le code source présent dans ce fameux block nous dit qu’un nombre maximum de Bitcoin sera délivré : 21 000 000. Une raison de ce choix à mettre en avant est l’empêchement de l’inflation du système crypto-monétaire BTC, si il est mondialement adopté.

Ce principe crée de la rareté, pour la simple et bonne raison que la demande dépassera l’offre. Et je n’ai pas besoin de vous citer Adam Smith pour vous faire comprendre que le prix augmentera suite à cet alchimie entre offre et demande.

Quels arguments vont dans ce sens ? Simplement dans un premier temps dites vous bien qu’actuellement on a plus de 300 000 000 de millionnaires sur Terre. Imaginez, une fois les 21 000 000 de BTC atteints, que la moitié du nombre de personnes fortunées présentes dans le nombre cité au dessus veuille son Bitcoin…

Cet exemple véhicule le potentiel exponentiel que possède les crypto-actifs de nos jours. Et pourquoi certains analystes comparent ce nouveau marché à celui d’internet il y a 20 ans.

La réduction des récompenses « minage », le Halving.

Sur le système de consensus permettant la validation des informations au sein du grand registre propre au Bitcoin, on a la nécessité d’intervenants. Ces intervenants, communément appelés « mineurs » effectuent un travail rémunéré sur la Blockchain. Ils utilisent de la puissance de calcul depuis leurs machines informatiques et ensemble créent l’immense ordinateur décentralisé qui n’est d’autre que l’ossature de notre cher Bitcoin.

Ce processus énergivore permet au mineur ayant la chance de valider un block, de récupérer une somme en Bitcoin. Satoshi Nakamoto à donc programmé l’émission de BTC à travers la rétribution due aux mineurs. Belle ingéniosité n’est-ce pas ?

Il se trouve donc que ce phénomène permet l’émission de BTC. Et sur celui-ci vient se greffer un autre phénomène, nommé le Halving.

C’est le Halving lui même qui nous permet de comparer l’émission de BTC à l’extraction d’un métal précieux comme l’or. Je vais imager et éclaircir tout ça avec vous dans le prochain paragraphe.

Dans chaque block se trouve une récompense, on peu se l’imaginer sous forme d’une extraction minière. Pour miner un block le temps alloué est de dix minutes. Qu’importe le nombre de mineurs et la puissance de calcul utilisée, la difficulté de cryptage s’adaptera pour qu’un block prenne 10 minutes avant d’être validé.

Au début on était sur 50 BTC par block validé, ceux-ci directement versés au mineur ayant obtenu en premier la validation du dernier block. En gardant cette logique on aurait atteint les 21 000 000 de BTC en moins de 10 ans.

Cependant Satoshi souhaitait contrôler cette émission, et a donc programmé une scission tout les 210 000 blocks (environ tout les 4 ans si on tient compte des 10 minutes nécessaires à la validation de l’un d’eux).

Suite à cette division des récompenses on sait qu’aujourd’hui un mineur validant un block reçoit 12,5 BTC, on sait également que le prochain Halving aura lieu en 2020 passant les récompenses à 6,25 BTC par block. Et qu’est ce qui se passe quand on réduit l’offre en même temps que la demande augmente ? Ce doux mélange donne lieu à une hausse des prix encore une fois. D’où la création de rareté.

Grace a ce phénomène le dernier Bitcoin sera libéré en 2140 environ, d’après les calculs. De quoi faire pâlir ceux qui ont avancé ce premier pique à 20 000$ comme étant une simple bulle spéculative.

N’oubliez pas de suivre Decentra sur Telegram

Vous avez aimé l'article ? Notez-le !
0/5

Leave a comment

Copyright 2018 © All rights Reserved.